Sauvegarder ses données

Quelles sont les données à sauvegarder ?

On va considérer deux cas : celui d'un ordinateur personnel et celui d'un serveur.

Dans le cas d'un ordinateur personnel, on va distinguer la partie système de la partie données personnelles. On considérera que l'on dispose du disque dur principal de l'ordinateur correctement partitionné, et d'un disque dur externe rapide.

Dans le cas d'un serveur, tout son contenu sera sauvegardé à distance (sur un autre serveur), via une liaison sécurisée.

J'ai choisi d'installer un disque externe (sur port USB3.0) “special gamer” (pour la rapidité) neuf.

Démontez toutes vos clés USB et retirez-les. Puis branchez le nouveau disque dur. Il devrait être reconnu comme disque /dev/sdb n'ayant qu'une partition (primaire) : /dev/sdb1.

La première chose à faire est de formater /dev/sdb1 en ext4 (toutes les données que cette partition peut contenir seront effacées) avec l'utilitaire gparted (à installer si ce n'est déjà fait).

Une fois ce disque formaté, fermez gparted, puis débranchez et rebranchez le disque.

Ouvrez un terminal et entrez :

ls /dev/disk/by-id/

Dans la liste qui s'affiche, vous devez reconnaître votre disque et sa partition n°1, dont le nom se termine par -part1.

ls -l /dev/disk/by-id/<identifiant de votre disque>-part1

doit retourner qu'il s'agit d'un lien symbolique vers ../../sdb1.

Il faut maintenant faire en sorte que ce disque soit monté automatiquement à chaque démarrage de votre ordinateur.

Si votre ordinateur est portable, il vous faudra brancher le disque externe avant de le démarrer. Si c'est un ordinateur de bureau, laissez ce disque branché en permanence.

Ajoutez à la fin de votre fichier /etc/fstab la ligne suivante :

/dev/disk/by-id/<identifiant de votre disque>-part1 /mnt/usb-SAUVEGARDES auto nosuid,nodev,nofail,x-gvfs-show 0 0

où <identifiant de votre disque> est à remplacer par l'identifiant que vous a donné la commande ls /dev/disk/by-id/ précédente.

Enregistrez votre fichier /etc/fstab et redémarrez votre ordinateur. Votre partition de sauvegarde devrait apparaître dans la liste des partitions montées. Ne la démontez jamais.

Le fichier /etc/fstab est un fichier sensible. Sauvegardez-le avant toute modification :
sudo cp /etc/fstab /etc/fstab.SVG

Puis, utilisez nano avec les droits root pour le modifier :

sudo nano /etc/fstab

Ajoutez votre ligne, puis une ligne vide en-dessous. Ensuite, pour sortir de nano tout en enregistrant les modifications, utilisez la combinaison de touches : [ctrl][x] puis répondez par O ou Y à la question posée.

Linux Mint fournit le logiciel timeshift, qui se lance à partir du menu Administration.

Pour vérifier que timeshift est bien installé :

which timeshift

La réponse doit être : /usr/bin/timeshift. Sinon, installez-le.

Lors de sa première utilisation, timeshift (qui nécessite que vous entriez votre mot de passe) vous demande de renseigner quelques paramètres :

  • Type d'instantané : RSYNC.
  • Emplacement : une partition ayant une grande capacité sur votre disque dur (avec les exemples donnés ici : /dev/sda5 ou /dev/sdb1.)
  • Planning : Choisissez la fréquence de vos sauvegardes.
  • Utilisateurs : Normalement, le choix est préconfiguré à “Exclude All Files” pour tous les utilisateurs et pour root ; c'est correct.

Une fois tout ceci renseigné, créez une première sauvegarde ; cela prend quelques dizaines de minutes. Il est normal (enfin… presque) que le temps restant estimé reste plusieurs minutes à 00:00:00.

Vous n'aurez pas à vous préoccuper des sauvegardes suivantes, elles suivront le planning que vous avez défini.

Une fois votre sauvegarde effectuée, vous pouvez modifier votre système à votre guise (installer une nouvelle distribution, par exemple). Pour revenir en arrière, il vous suffit de lancer timeshift et de demander la restauration de votre dernière sauvegarde.

  • linuxaddict/administrer/sauvegarder.txt
  • Dernière modification : 12/02/2022, 22:46
  • de Claude Clerc